Toutes les fermetures de bâtiments

Les tuiles béton Redland

La construction en briques de bois

Les fenêtres de toit Roto

Notice de pose fenêtres Velux

Se soigner avec les couleurs

Quelle fenêtre de toit choisir ?

Ardoises lexique 2

Contre-latte - Tringle de bois, longue et mince, qu'on attachait contre les lattes, entre les chevrons et à l'intérieur du comble: les unes étaient de fente et servaient à la tuile; les autres étaient de sciage et servaient à l'ardoise .- .
Coussinet - Un rouleau de paille nattée que l'on attache sous les échelles, pour les empêcher de glisser et de casser les tuiles ou les ardoises sur lesquelles elles sont posées.
Couverture - Elle se fait avec de la tuile, de l'ardoise, du plomb, du cuivre, de la tôle, du bardeau ou petites planches minces et étroites, du chaume, du jonc, du roseau, etc..




Coyaux - Petits bouts de chevrons que l'on cloue à l'extrémité de ceux qui - Posent sur l'entablement, pour adoucir la pente du comble et donner la saillie nécessaire à l'égout.
Crête - Scellement en plâtre ou en mortier que l'on fait sur les faîtières, et qui les lie les unes aux autres.
Crochet de tuile - Petite éminence que l'on fait à l'extrémité de chaque tuile pour l'arrêter sur la latte.
Crossette - Les plâtres que l'on fait de chaque côté et en avant d'une lucarne à la capucine, devant laquelle passe ou non l'entablement, ou bien à l'extrémité d'un solin, au bas d'un tuyau de cheminée; ce sont aussi les deux espèces de tasseaux sous une vue de faîtière.
Croupe - Partie d'un comble qui couvre le mur de pignon d'un édifice, et qui est terminée par deux arêtiers.
Croupe (Demi-) - Partie du toit formant le retour d'un comble en appentis.

Défense - Nom d'une corde à laquelle on s'attache pour monter sur des combles roides, ou au bout de laquelle on suspend une latte qui pend sur la voie publique.
Dépecé - On dit qu'une tuile est dépecée lorsqu'elle est échancrée.
Devers - Pente en plâtre que l'on fait sous la tuile et sous l'ardoise des solins et des niellées, pour renvoyer l'eau sur le toit.
Dévirure - Ou plutôt Dérivure - C'est, à l'extrémité d'un comble isolé, couvert en ardoises, la coupe de l'ardoise et le filet en plâtre que l'on fait sur le mur de pignon - Ce que l'on nomme niellée dans un comble couvert en tuile; On nomme aussi dérivure toute antre coupe parallèle à la longueur de l'ardoise ou perpendiculaire; telles sont celles qui sont le long d'un châssis en tabatière, d'une nappe de plomb, etc..
Doublis - Dans un égout ou dans un batellement, le second rang de tuiles ou d'ardoises faisant partie de cet égout - Ce rang n'est ordinairement fait qu'avec des demi-tuiles ou pièces.

Écaille - Nom des ardoises étroites et arrondies dans le bout de la partie visible servant à la couverture des dômes.
Échandole, Aissan, ou Aissis - Voir Bardeau.
Échenal, écheneau ou échenet - Voir Gouttière
Égout - Bord saillant d'une lucarne, la saillie d'un toit dans un chéneau, ou celle au-delà d'une corniche ou entablement - Il y à des égouts simples, dits retroussés ou ordinaires; ceux-ci ne sont faits que de deux ou de trois tuiles, et d'autres que l'on nomme doubles ou en bascule, parce qu'ils sont faits de cinq tuiles, dont deux sont posées en retraite sous les autres.
Égout pendant - Celui qui est en saillie et en contre bas d'un mur sans entablement, et qui est supporté par une chanlatte.
Égout de brisis - Celui du vrai comble au-dessus du comble à la mansarde.
Embardellement - Nom du dernier rang d'ardoises qui, joignant l'égout de brisis en haut d'une mansarde, est taillé en pointe par le bas, et cloué par le haut au lieu d'être scellé.
Lexique 3 ***** Lexique 1