Toutes les fermetures de bâtiments

Les tuiles béton Redland

La construction en briques de bois

Les fenêtres de toit Roto

Notice de pose fenêtres Velux

Se soigner avec les couleurs

Quelle fenêtre de toit choisir ?

Lexique 2

Béton projeté :
Le béton projeté est un mortier spécialement adapté pour l’application au pistolet. Ce pistolet spécifique permet d’appliquer une fine couche de mortier très rapidement afin de traiter de grandes surfaces en extérieur.
Le béton projeté peut être associé au béton matricé.
Béton traditionnel :
Le béton traditionnel est constitué de ciment et d’agrégats (calcaires et autres) de grosses ou moyennes granulométries. Il est utilisé pour créer la structure d’un bâtiment. Renforcé par des fibres ou un ferraillage, il est travaillé en dans des épaisseurs de plusieurs centimètres pour constituer l’ossature des murs et des sols




Bouchardage ;
Cette technique consiste à attaquer la surface du béton après son durcissement avec un matériel spécial appelé "boucharde" comprenant plusieurs pointes en forme de diamants afin d'éclater sur une faible profondeur le mortier et les granulats.
Bouche-pores :
Un bouche-pores est un produit utilisé pour isoler la couche à protéger. Il permet de fermer les pores du support pour le rendre imperméable. Les propriétés hydrofuges et oléofuge sont souvent associées à ce produit. On l’utilise habituellement pour « fermer » une réalisation en béton ciré avant l’application des couches de finitions (cire ou vernis).
Compte tenu des performances techniques de certains vernis récents, son utilisation n’est plus toujours obligatoire.
Bullage :
Le bullage se caractérise par l’apparition de bulles. Ce phénomène est souvent observé sur des produits tels que des ragréages ou mortiers autolissants. Dans la majorité des cas, il est du à une préparation du support inadéquat (primaire) ou à un mauvais malaxage. La cause de ce phénomène est liée à de l’air contenu dans la chape béton ou de l’air injecté dans le produit par la turbine lors du malaxage. Si vous avez traité votre surface conformément à nos indications et si vous malaxez votre produit dans les règles de l’art, vous n’aurez pas de problèmes de bullage.
Carbonatation :
La carbonatation est un phénomène de vieillissement naturel des matériaux à base de liant minéral qui conduit à la formation de carbonates de calcium par réaction entre les composés des ciments (de Portland essentiellement) et le dioxyde de carbone atmosphérique (CO2), présent dans l'air. Ce qui veut dire que vos bétons décoratifs vont évoluer avec le temps et qu’ils seront de plus en plus résistants.
Pour accélérer ce processus de durcissement, vous pouvez appliquer des silicates minéralisants.
Chape :
Ouvrage en mortier de ciment, coulé en faible épaisseur (3 à 5 cm) sur un plancher en béton afin d'en assurer la planéité.
Chape mince déco :
Cette technique coulée sur chantier, sur un support béton existant, permet la réalisation de surfaces aspect béton ayant une épaisseur généralement inférieur à un centimètre. Elle convient en particulier aux pièces de petites tailles ou bien de formes complexes mais aussi pour limiter la charge sur des structures existantes.
Chape anhydrite :
Les chapes anhydrite sont des chapes liquides utilisées habituellement pour réaliser des planchers chauffants. Leur principale propriété réside dans leur excellente de transfert thermique.
Ciment :
Poudre fine, généralement de couleur grise, obtenue par broyage du « clinker ». Le clinker est une roche artificielle produite dans un four de cimenterie par cuisson à haute température d’un mélange de pierre calcaire broyée et d’argile. Ce produit, appelé à son origine ciment artificiel, fut inventé en 1850 en Angleterre (Portland) pendant la révolution industrielle. Il a été utilisé en France à partir des années 1870 dans les ouvrages importants (ponts...) et à partir de 1890 dans la construction d'immeubles.
Lexique 1 ***** Lexique 3